Il est parfois difficile de les distinguer, tant pour le patient que pour le médecin, surtout si le patient souffre de migraine et de céphalées de tension. La céphalée de tension est, parmi les maux de tête, la forme plus fréquente mais elle reste pourtant mal connue. Elle a une présentation très variable mais en général est plus sourde que la migraine, est souvent décrite comme une pression, un étau ou un casque et est volontiers bilatérale. Elle n’est pas associée à des vomissements ou à une gêne sévère à la lumière, au bruit et aux odeurs comme on le voit dans la migraine.